Search

Technischer Bericht NTB 89-14

Mikrobieller Abbau von Bitumen

Ordre

  • version papier, allemand
    30,00 CHF

Télécharger

Détails

On utilise le bitume pour immobiliser certains déchets radioactifs de faible et moyenne activité. Comme l'on ne saurait exclure la présence de microorganismes dans un dépôt final, il est important de pouvoir quantifier les effets de la dégradation microbienne du bitume. Des essais ont été menés à bien aussi bien sous conditions anaérobes qu'aérobes en utilisant plusieurs cultures différentes. On a observé que les microorganismes capables de dégrader le bitume sont omniprésents et forment des biofilms à la surface du bitume. On a constaté que le taux de dégradation du bitume est essentiellement indépendant de la culture inoculée au début de l'essai: sous conditions aérobes, ce taux se situe entre 20 et 50 g de bitume par m2 et par année; il en résulte un taux de production de CO2 de 15 à 40 litres à STP par m2 et par année. Sous conditions anaérobes, le taux de dégradation se monte à environ 1 pour cent des valeurs ci-dessus. En extrapolant les résultats sous conditions anaérobes et en faisant l'hypothèse que le rapport surface/volume du bitume est d'un ordre de grandeur typique pour les déchets radioactifs (fûts de 200 litres), on obtient un taux de perte de matrice de bitume de l'ordre de 0,3 à 0,8 pour cent par 1000 ans.

Donnez votre avis et visitez-nous.

Suivez nous

Téléphone

+41 56 437 11 11


©2021 Nagra, Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs