Search

Technischer Bericht NTB 84-26

Szenarien der geologischen Langzeitsicherheit: Risikoanalyse für ein Endlager für hochaktive Abfälle in der Nordschweiz

Télécharger

Détails

Les risques de nature géologique qui seraient encourus lors de l'établissement d'un dépôt du type C, dans la partie nord de la Suisse, sont évalués ici.

Le présent rapport est basé sur les résultats déjà disponibles d'un vaste programme de recherches géologiques et néotectoniques dont la collation des données et leur interpretation ne sont pas encore terminées.

Divers scénarios sur l'évolution géologique ont été élaborés grâce à une reconstruction de l'histoire et des processus géologiques mesurables aujourd'hui. Le but recherché grâce à ces scénarios est la prévision des conséquences que pourrait avoir l'évolution géologique sur la présence d'un dépôt durant une période d'un million d'années. On a pu réduire ainsi les effets possibles de la tectonique à deux scénarios A et B:

  • Le scénario A est construit sur l'hypothèse que l'orogénése alpine est terminée. Si l'on accepte un tel scénario on peut considérer qu'un dépôt situé à 1200 m de profondeur dans la zone d'étude de la Cédra, au nord de la Suisse, ne serait pratiquement pas menacé par des interférences d'origine tectonique.
  • Le scénario B représente une situation aux conséquences plus lourdes. Dans celui-ci est faite l'hypothèse que le développement des Alpes, du Jura et de la Forêt Noire n'est pas encore terminé.

Le Résultat de l'analyse indique toutefois que l'évolution géologique probable durant un million d'années ne présente pas de risque évident pour ce dépôt.

Les conséquences de variations climatiques marquantes, l'altération du système d'écoulement des eaux de surface, l'érosion et le déboisement peuvent amener des changements considérables sur le régime des eaux en milieu sédimentaire; elles n'auront cependant qu'une influence très réduites sur la circulation des eaux dans le socle cristallin.

L'érosion due à la présence de cours d'eau et de glaciers a des effets plus marqués car elle entraine simultanément l'élévation du socle cristallin et l'abaissement du niveau d'érosion dans la vallée du Rhin supérieur. L'effet cumulatif de l'érosion profonde est estimé à environ 200 m durant la période considérée.

Les mouvements tectoniques dans la zone du dépôt proviennent de l'élévation prolongée de la Forêt Noire qui est estimée à 400 m par million d'années. Dans l'hypothèse que 50 % de l'effet dû à cette élévation est pris par les principales zones connues de failles, il en résulte une inclinaison de 7 m par kilomètre de distance horizontale et par million d'années. Le reste se distribue entre les zones de failles de moindre importance qui traversent aussi la région du dépôt et dont le déplacement est évalué, dans chacun des cas, à environ 50 cm par million d'années.

Des interférences massives telles que l'impact d'un météore, les dégats dûs à un tremblement de terre, l'intrusion de magma, et l'effet du volcanisme sont également discutés; la probabilité de leur incidence est cependant très faible.

Donnez votre avis et visitez-nous.

Suivez nous

Téléphone

+41 56 437 11 11


©2021 Nagra, Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs