Search

Grande variété de roches en Suisse

En Suisse, on trouve des roches magmatiques, sédimentaires et métamorphiques. Elles sont étroitement liées entre elles, par le biais d’un cycle continu.

Veuillez activer les cookies pour lire les vidéos.

« Les Roches », le cycle des roches expliqué simplement. Source : YouTube, jeadfa

Les roches se forment au cours d’un cycle continu, sont transformées et se décomposent de nouveau. En conséquence, on a trois types de roches: magmatiques, métamorphiques et sédimentaires. Les roches sont essentiellement constituées de composants minéraux, dont des verres naturels. Elles peuvent aussi contenir des matières organiques telles que des résidus d’animaux ou des composants végétaux. Découvrez sur cette page la grande variété de roches que l'on trouve en Suisse.

Pour planifier le stockage des déchets radioactifs, la Nagra a besoin de connaissances approfondies sur les roches qui s’y prêtent et sur leurs propriétés. Pour en apprendre davantage sur ces roches, venez visiter les laboratoires souterrains de Suisse.

Le cycle des roches

Les roches qui constituent les 30 à 60 premiers kilomètres de la terre, la croûte terrestre, sont régies par un cycle continu.

Les mouvements de ce cycle sont généralement si lents que nous ne les percevons pas. Des montagnes sont formées, dont les roches s’érodent en surface. Les débris de cette érosion sont charriés par les cours d’eau et finissent par se déposer et par former des roches sédimentaires.

Toutes les roches peuvent être entraînées à de grandes profondeurs, où elles se transforment en roches métamorphiques ou sont liquéfiées. La roche en fusion ou magma se solidifie en profondeur ou en surface pour former des roches dites magmatiques, puis le cycle recommence.

le cycle de roches
Les roches se forment au cours d’un cycle lent, qui se déroule entre la surface de la terre et les profondeurs de la croûte terrestre.

1. Les roches magmatiques

Lorsque le magma de la croûte terrestre se refroidit, il se solidifie en roche dite de profondeur ou plutonique (le granite par ex.). Si cette pâte en fusion arrive en surface par le biais d’un volcan, elle est appelée lave. Elle se solidifie en roche volcanique, le basalte par exemple. Le magma remonte parfois aussi des profondeurs par des « filons » étroits ou des fissures. S’il ne parvient pas jusqu’en surface, qu’il reste coincé dans les filons et s’y solidifie, il donne naissance à des roches filoniennes, à l’instar de l’aplite ou du lamprophyre.

Island magmatisches Gestein Säulenbasalt
Des colonnes de basalte se forment lorsque le refroidissement de la lave est ralenti. Il n’y a pas en Suisse des colonnes aussi belles, où tous les basaltes sont métamorphiques, c’est-à-dire qu’ils ont été transformés par la chaleur et la pression lors de leur enfouissement dans les profondeurs de la terre. Photo : Nagra

Exemples de roches magmatiques en Suisse


Granite – Roche profonde

granit
Granite de Habkern, Habkern (BE). Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Alpes, socle cristallin sous le Plateau suisse et le Jura
Genèse : Lent refroidissement du magma en profondeur, générant de grands cristaux imbriqués les uns dans les autres
Minéraux principaux : Feldspath, quartz, mica
Aspect : Clair, tacheté, massif
Propriétés : Granuleux, très dur, souvent parcouru de fissures et filons
Utilisation : Dalles pour sols et façades, blocs pour routes et digues, pierres tombales


Basalte – Roche volcanique

basalt
Basalte métamorphique de l’Alp Flix (GR). Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Abondant dans le monde entier, en Suisse sous forme métamorphique
Genèse : Refroidissement rapide de lave à la surface terrestre, et de ce fait incomplètement cristallisée
Minéraux principaux : Pyroxène, hornblende, olivine, feldspath
Aspect : Gris foncé à noir, massif
Propriétés : Arêtes acérées, cassant, résistant à l’érosion
Utilisation : Laine de verre, pavés


Aplite et lamprophyre – Roches filoniennes

aplit
Filon d’aplite (clair) dans un gneiss (foncé), Val Bregaglia (Italie). Photo : EPFZ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Magma solidifié dans des fissures de roche
Genèse : Refroidissement rapide de lave à la surface terrestre, et de ce fait incomplètement cristallisée
Minéraux principaux de l’aplite : Quartz, mica clair
Minéraux principaux du lamprophyre : Feldspath, hornblende, pyroxène, mica sombre
Aspect de l’aplite : Clair, à grains fins
Aspect du lamprophyre : Foncé, à grains fins à moyens
Propriétés : Dur, facile à travailler
Utilisation : Peu utilisé en Suisse


2. Les roches sédimentaires

Les roches sédimentaires sont formées par le dépôt de matériaux (par ex. débris d’érosion de montagnes, boue, sable ou sel), qui se solidifient ensuite progressivement sur terre ou dans l’eau. Les composantes qui sont meubles au départ ne sont donc compactées qu’avec le temps, pour finalement former des roches dures. Les roches sédimentaires sont souvent stratifiées. Les roches détritiques telles que le nagelfluh, le grès et l’argilite sont formées à partir de matériaux d’érosion des massifs montagneux. Les calcaires sont formés essentiellement de débris de coquillages et d’autres parties dures d’animaux marins. Les roches sédimentaires telles que le gypse et le sel gemme sont produites par l’évaporation de l’eau de mer ou de lac.

wasserschloss
De nouveaux sédiments sont formés ici. Les cours d’eau transportent les débris de roche de la montagne vers la plaine, où ils se déposent. Avec le temps, ces dépôts meubles de gravier se transforment en conglomérats solides. Photo : Nagra

Exemples de roches sédimentaires en Suisse


Nagelfluh (conglomérat)

nagelfluh
Nagelfluh, Gottschalkenberg (ZG). En raison de son aspect, le nagelfluh est parfois appelé « béton du bon Dieu ». Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Surtout en bordure des Alpes
Genèse : Dans les Alpes, les roches ont été désagrégées par l’érosion ; les cours d’eau ont transporté les débris vers l’avant-pays, où ils se sont déposés dans le bassin molassique
Composition : Galets de différentes roches des Alpes (par ex. granite, calcaire) cimentés et consolidés dans une matrice à grains fins
Propriétés : Forme des crêtes et des terrasses dans le paysage


Grès

sandstein
Grès micacé avec feuille de châtaignier (TG). Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Plateau suisse et bordure des Alpes
Genèse : En plaine alluviale et dans la mer
Composition : Mélange très fin de calcite, d’argile et d’autres petits grains de minéraux et de roches
Aspect : Multicolore, stratifié
Propriétés : En général compact, tendre après altération à la surface terrestre
Utilisation : Produits de tuilerie


Marne de la molasse

molassemergel
Argile à Opalinus du Laboratoire souterrain du Mont Terri (JU). Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Plateau suisse et bordure des Alpes
Genèse : En plaine alluviale et dans la mer
Composition : Mélange très fin de calcite, d’argile et d’autres petits grains de minéraux et de roches
Aspect : Multicolore, stratifié
Propriétés : En général compact, tendre après altération à la surface terrestre
Utilisation : Produits de tuilerie


Argilite

opalinuston
Argile à Opalinus du Laboratoire souterrain du Mont Terri (JU). Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Jura et régions septentrionales de la Suisse et des Alpes
Genèse : Dépôts en milieu marin
Composition : Minéraux argileux, quartz, un peu de calcite
Aspect : Différentes couleurs, souvent stratifié
Propriétés : Tendre, compact; les minéraux argileux gonflent en présence d’eau
Utilisation : Argile d’étanchéification pour décharges et digues; fabrication de tuiles et de ciment


Calcaire

Öhrlikalk
Calcaire d’Öhrli à Öhrlisattel (AI). Photo : Collection Urs Oberli, Saint-Gall

Occurrence : Jura et Alpes
Genèse : Dépôt des parties dures d’organismes au fond de la mer
Composition : Avant tout calcite
Aspect : Généralement gris clair à gris-bleu, à grains fins
Propriétés : Facile à travailler
Utilisation : Pierre de construction (sols, murs), fabrication de ciment, crépi calcaire


Anhydrite et gypse

Anhydrit und Gips
Anhydrite entre schiste argileux (en bas) et gypse (en haut), Tunnel du Simplon (VS). Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Jura tabulaire et plissé, Alpes
Genèse : Précipitation par évaporation de l’eau de mer
Minéraux principaux : Gypse et anhydrite; le gypse contient de l’eau liée, l’anhydrite n’en contient pas
Aspect : Blanc à gris foncé, à gros grains, rubané
Propriétés : Tendre
Utilisation : Dans le bâtiment comme plâtre, plâtres spéciaux, plaques de plâtre, fabrication de ciment et de béton poreux, modèles et moules en plâtre ; fabrication de l’acide sulfurique


3. Les roches métamorphiques

L’élévation de la température et de la pression dans le sous-sol engendre la transformation de toutes les roches en roches métamorphiques, en changeant leur structure ou leur composition. De nouveaux minéraux peuvent se former, dont l’orientation montre une direction préférentielle conditionnée par la pression, perpendiculaire à la contrainte la plus élevée.

Granit Felslabor Grimsel
Structures métamorphiques au Laboratoire souterrain du Grimsel. Photo : © Comet Photo- shopping, Dieter Enz

Exemples de roches métamorphiques en Suisse


Gneiss

gneis
Gneiss, Alpes centrales. Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Alpes, socle cristallin sous le Plateau suisse et le Jura
Genèse : Roche modifiée par élévation de la pression et de la température; issue par exemple du granite
Minéraux principaux : Feldspath, quartz, mica
Aspect : Clair, moucheté, en lits massifs ou rubané par l’orientation des minéraux
Propriétés : Résistant à l’érosion, clivable ; peut être fortement fissuré ou parcouru de filons
Utilisation : Pierre de bordure, de mur, dalles pour le sol ou les façades, couverture de toits


Schiste

schiefer
Schiste à gerbes d’amphiboles, Val Tremola (TI). Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Alpes, socle cristallin sous le Plateau suisse et le Jura
Genèse : Métamorphose de roches riches en argile
Minéraux principaux : Avant tout micas, auxquels s’ajoutent différents autres minéraux
Aspect : Brillant, sombre, en couches minces par l’orientation des minéraux
Propriétés : Aisément fissile le long de surfaces lisses
Utilisation : Dalles pour le sol ou les façades, couverture de toits


Marbre

marmor
Marbre, Alpes centrales. Photo : EPFZ ; collection de géologie-paléontologie, Urs Gerber

Occurrence : Alpes
Genèse : Métamorphose de calcaire et de dolomie
Minéraux principaux : Calcite (marbre calcaire), dolomite (marbre dolomitique)
Aspect : Granuleux, clair, parfois rubané
Propriétés : Se travaille facilement
Utilisation : Dalles pour le sol ou les façades, carrelage, sculpture


Pour plus d’informations

Nagra:

Autres sources:

Donnez votre avis et visitez-nous.

Suivez nous

Téléphone

+41 56 437 11 11


©2021 Nagra, Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs