Search

Rapport technique NTB 82-02

Monitoring des déchets radioactifs

Télécharger

Détails

L'estimation des risques présentés par un dépôt de déchets radioactifs dépend, entre autres, des connaissances que l'on a de son contenu radioisotopique.

Aussi, le but de ce rapport est de faire le point sur l'état actuel des possibilités de mesure des radionucléides dans les déchets.

Sur la base des informations présentées ici et de l'inventaire des déchets à stocker, mais aussi en fonction des résultats des travaux à venir, il est prévu, dans le cadre de l’élimination des déchets radioactifs, de définir un système global de monitoring.

Destiné à la mesure directe des déchets non enrobés et au contrôle des déchets prêts à être stockés, ce système permettrait finalement d'atteindre les connaissances nécessaires et suffisantes sur leur contenu radioisotopique, si elles font défaut par ailleurs, eu égard à la sécurité recherchée pour le dépôt.

Le deuxième but de ce rapport est donc d'esquisser la marche à suivre pour définir un tel système global de monitoring.

Contenu
Destiné à servir de base de travail et de source de références pour les travaux futurs de la-Cédra sur le thème du monitoring des déchets radioactifs, ce rapport décrit la situation actuelle dans ce domaine. Il permet aussi de tirer déjà certaines conclusions et de faire quelques recommandations.

Axé sur les possibilités des techniques actuelles et avantgardistes, ce travail met en évidence la nécessité de concevoir le monitoring de façon globale. Il montre cependant que le monitoring des déchets enrobés, qu'il faudrait éviter, puisque difficile et délicat, aura peut-être à être pris en compte, ne serait-ce que pour pouvoir effectuer des mesures de contrôle.

Conclusions et recommandations
Les conditions particulières suisses sont définies par le projet "Gewähr" implique que des garanties soient fournies jusqu’en 1985 quant au stockage final, qui doit être sûr et définitif.  Etant données ces conditions, il est nécessaire d'orienter les efforts vers la connaissance suffisante du contenu radioisotopique des déchets. N’ayant pas à être générale, cette connaissance doit se rapporter en premier lieu aux radionucléides dangereux lors du stockage définitif.

Dans le cas où le contenu isotopique n’est pas connu préalable­ment (par calcul par exemple), la connaissance du contenu radioisotopique des déchets à stocker ne peut être obtenue, par moni­toring, que par deux moyens: une caractérisation avant enrobage et une caractérisation après enrobage. La caractérisation après enrobage peut être nécessaire, comme indiqué, pour des questions de contrôle.

La caractérisation avant enrobage correspond au monitoring de déchets solides, légers à lourds, et à l'emploi de techniques non destructives et, dans certains cas, destructives. Elle représente la voie la plus facile. Par exemple, la détermination du contenu en plutonium de déchets purement alpha non enrobés, bien que complexe parfois, est une chose relativement bien connue.

La caractérisation après enrobage correspond au monitoring de déchets lourds et monolithiques et ne peut donc être que non destructive. Elle représente la voie la plus difficile. Ainsi, la mesure des actinides dans de tels déchets est encore actuellement problématique. Aucun appareil de mesure directe de déchets enrobés (bitume, béton) n’existe. Toute solution doit passer par un important travail de développement. Des techniques sont à disposition, un certain degré de connaissances aussi.

Au vu de cette situation, il ne peut être que recommandé au stockeur de porter l'effort sur le monitoring à la source (techniques destructives et techniques non destructives) et d 1 envi­

sager de façon globale le monitoring des déchets à stocker.

Dans cette optique, un système global de monitoring devrait être planifié. Basé sur trois piliers, il serait constitué de trois sous-systèmes:

- le monitoring chez les producteurs

- le monitoring à 1•entrée des dépôts pour déchets enrobés

- le monitoring de cas spéciaux.

Le monitoring à l’entrée des dépôts ne peut pas être exclu, justement en raison des éventuelles mesures de contrôle.

Nécessaire pour des questions de sécurité, de triage des déchets et de conception des dépôts, la planification d'un tel système global devrait être suivie de sa mise en oeuvre. Cette planification est à envisager parallèlement au programme général de la gestion des déchets, les objectifs visés par le système de monitoring et par le programme de gestion étant interdépendants.

Donnez votre avis et visitez-nous.

Suivez nous

Téléphone

+41 56 437 11 11


©2022 Nagra, Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs