Glossar

 

e-Newsletter

Les actualités sur la gestion des déchets radioactifs

Retour

29.05.2020

e-Newsletter 1 – Mai 2020

Chère Lectrice, cher Lecteur,

Fraîchement «sortie de presse» et relookée, notre nouvelle newsletter, conçue en télétravail. Nombre d’entre nous travaillent à la maison depuis la mi-mars : comment cela fonctionne-t-il et où cela n’est-il pas possible? C’est le sujet de notre premier article. Vous lirez dans notre deuxième article ce qui se passe sur les sites de forage en profondeur à Trüllikon et au Bözberg. Visiter un site de forage par vidéo ? Consultez le troisième article. Et pour les amateurs d’images animées, nous avons posté deux nouveaux films explicatifs en couleurs.


Gérer les déchets depuis chez soi : est-ce possible ?

Pour une fois, les peluches ne sont pas au centre de l’attention dans la chambre d’enfants, mais les volumes de déchets radioactifs, tandis que le salon de la coloc est le théâtre d’une conférence de presse et que les séances sur le site de forage sont tenues à l’extérieur, en position debout. Les collaboratrices et collaborateurs de la Nagra racontent comment se déroule leur travail en ces temps de crise du coronavirus.

Carolin Fichtner calcule le poids et le volume des déchets radioactifs en Suisse sous l'œil attentif des animaux en peluches. « C’est sur la base des données que je calcule que les ingénieurs estiment combien il faudra de cavernes dans le dépôt en profondeur, la longueur qu’elles devront avoir et quel sera leur coût », explique Carolin Fichtner en parlant de son travail à la Nagra. Après le lockdown, Carolin Fichtner a transformé, ni une ni deux, la chambre d’enfants en bureau. Travailler depuis la maison fonctionne bien pour cette jeune mère : « je peux organiser ma journée de manière plus flexible afin de concilier mes obligations professionnelles avec la prise en charge de ma fille de 4 ans. De plus, je suis très heureuse de profiter davantage de la présence de mon bout de chou. »

Matthias Ammen, lui, ne peut faire du télétravail que partiellement. Le responsable de la sécurité et « Drilling Operation Manager » doit souvent se rendre sur les sites de forage. Les exigences en matière de sécurité y sont élevées : toute personne qui veut se rendre sur la place de forage doit faire mesurer sa température auprès du gardien. En outre, le personnel sur place a été restreint au strict minimum. « Nous appliquons à la lettre les directives de l’Office fédéral de la santé publique. Pour les travaux où la distance minimale de deux mètres ne peut pas être respectée, les collaborateurs doivent porter des masques », souligne Matthias Ammen. Et d’ajouter que cette nécessité ne se présente que sur la plateforme de forage. Ailleurs, l’espace est suffisant pour rester à distance les uns des autres. « Lorsque nous devons mener des entretiens à plusieurs, nous le faisons ici, dehors, ou alors par vidéoconférence », précise Matthias Ammen. 

Quant à Felix Glauser, suppléant du responsable du service de presse, il ne communique plus que par voie électronique. Les restrictions dans son travail ne sont donc que minimes. « Mais il faut faire preuve d’une grande souplesse en ce moment, d’ouverture d’esprit », estime Felix Glauser. Ainsi, une conférence de presse était prévue à la mi-avril sur le site de forage à Trüllikon. « Nous avons été obligés de nous réorganiser et avons finalement choisi la formule de la vidéoconférence », relève Felix Glauser. Cette solution a tellement bien fonctionné que l’on envisage de transférer à l’avenir aussi l’une ou l’autre conférence de presse sur le Net. Ainsi, Felix Glauser estime que la crise du coronavirus a du bon également : «Le lockdown nous a tous obligés à sortir de nos vieux schémas, il nous contraint à chercher de nouvelles approches, de repenser notre mode de fonctionnement, nos processus. J’apprends beaucoup en ce moment et je perçois de nombreuses chances dans les défis du moment... Aussi bien pour moi personnellement que pour la Nagra en tant qu’entreprise.


Actualités concernant les forages en profondeur

Le calme est revenu à Trüllikon. Tout ce qui reste du site de forage de la Nagra est la clôture, les conteneurs et la surface asphaltée. Quels enseignements la Nagra tire-t-elle du forage de Trüllikon ?

Le forage a été couronné de succès. Philipp Senn, Chef de section adjoint « Collaboration Plan sectoriel & Relations publiques », déclare : "En sept mois et demi environ de travaux, nous avons pu obtenir de bons échantillons de roche et effectuer tous les tests prévus dans le forage".

Il est très important de disposer de carottes intactes et de pouvoir procéder à divers tests dans le trou de forage. Grâce aux informations obtenues, la Nagra pourra connaître la composition exacte du sous-sol, en particulier l'épaisseur, l'imperméabilité et la composition des couches rocheuses. La Nagra s'intéresse tout particulièrement à l’Argile à Opalinus, la "roche d’accueil" dans laquelle le dépôt doit être construit. Afin de déterminer les propriétés exactes de cette roche, les carottes de forage de Trüllikon font actuellement l’objet d’examens détaillés à l'Université de Berne, dans divers laboratoires et à la Nagra.

Premiers résultats disponibles

Les premiers résultats du forage de Trüllikon-1 sont très précieux du point de vue scientifique. Ils ont confirmé les hypothèses de la Nagra : la couche d’Argile à Opalinus a une épaisseur de plus de 100 mètres, elle est très imperméable et sa profondeur dans la région de Chrummenrüti est comprise entre 850 et 950 mètres.

Forages en cours à Marthalen (ZH) et sur le Bözberg (AG)

La Nagra fore à Marthalen depuis le 7 février. Le forage du Bözberg a débuté fin avril. La Nagra se réjouit d'accueillir des visiteurs. Cependant, en raison de la pandémie de COVID-19, les visites ne sont pas autorisées pour le moment. Il va maintenant falloir faire preuve de patience.

Deux autres forages prévus par la Nagra à Stadel (ZH)


Visiter un site de forage ? C’est possible par vidéo.

Joignez-vous à nous pour une visite virtuelle (sous-titres en allemand) du site de forage près de Marthalen. Nous vous souhaitons bonne visualisation et nous réjouissons de vous accueillir bientôt personnellement sur l'un de nos sites.


Deux nouveaux films explicatifs sur le canal YouTube de la Nagra

Comment trouver l’emplacement le plus sûr pour construire un dépôt en couches géologiques profondes? Et pourquoi l’Argile à Opalinus se prête-t-elle au confinement de déchets radioactifs? Ce sont les sujets traités par nos deux nouveaux films (sous-titres en français) :


Visiter un site de forage ? C’est possible par vidéo

Joignez-vous à nous pour une visite virtuelle (sous-titres en allemand) du site de forage près de Marthalen. Nous vous souhaitons bonne visualisation et nous réjouissons de vous accueillir bientôt personnellement sur l'un de nos sites.

Avez-vous des questions ou des suggestions au sujet de l’évacuation des déchets radioactifs?

info@nagra.ch
Retour

Archiv

Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant la navigation, vous y consentez. Cliquez ici pour en savoir davantage sur les aspects juridiques et la protection des données. En savoir plus sur la protection juridique et la protection des données ici
Accepter