Glossar

 

Communiqués de presse

Retour

03.11.2020

« Nous pouvons construire un dépôt en profondeur sûr dans les trois régions »

C’est aujourd’hui confirmé : un dépôt géologique peut être construit dans chacune des trois régions Jura-est, Nord des Lägern et Zurich nord-est. Laquelle est la plus appropriée – la réponse en 2022.

Depuis 2019, la Nagra étudie le sous-sol géologique des régions Jura-est, Nord des Lägern et Zurich nord-est, à l’aide de forages profonds. Les premiers résultats sont maintenant disponibles. « Ils confirment qu’il est possible de construire, dans ces trois régions, un dépôt profond sûr », explique Tim Vietor, chef de la division Sûreté et Géologie et membre de la Direction de la Nagra. En outre, on dispose dans les trois cas d’un espace suffisant pour l’implantation d’un dépôt combiné, c’est-à-dire d’un dépôt pouvant accueillir tous les types de déchets (de faible, moyenne et haute activité).

En effet, le sous-sol présente partout les caractéristiques requises : une couche d’Argile à Opalinus épaisse de plus de cent mètres, très dense et à la stratification régulière. L’Argile à Opalinus est la roche argileuse dans laquelle le dépôt en profondeur doit un jour être construit. Elle constitue la principale barrière de sûreté, assurant le confinement à long terme des déchets radioactifs.

Similitudes pour la roche d’accueil – Différences pour les roches encaissantes

Il y a toutefois des différences entre les trois régions. Ainsi, la couche d’Argile à Opalinus ne se situe pas à la même profondeur partout. Les formations rocheuses se trouvant au-dessus et en dessous ne sont pas non plus les mêmes. Ces roches dites encaissantes peuvent elles aussi contribuer au confinement des déchets.

Dans la région Jura-est, deux forages sont en cours dans la commune de Bözberg. Le premier sera achevé prochainement, tandis que le second se poursuivra jusqu’à la fin de l’année. Ces deux forages devraient permettre de compléter les données existantes sur le sous-sol, en vue de la sélection du site d’implantation. « Ce que nous avons trouvé jusqu’ici confirme les connaissances que nous avions de la région. L’Argile à Opalinus a une épaisseur de 120 mètres dans le domaine Jura-est et elle est très dense. Actuellement, nous partons du principe que nous n’aurons pas besoin de faire d’autres forages dans cette région », conclut Tim Vietor.

Avec les forages de Trüllikon, de Marthalen et celui de Benken, plus ancien, les données sur le sous-sol de Zurich Nord-Est se complètent peu à peu. Il est tout au plus possible que la Nagra réalise un nouveau forage dans la région pour clarifier certains détails.

Le Nord des Lagern se prête mieux à la construction que prévu

La Nagra est satisfaite des résultats du premier forage profond réalisé dans la région Nord des Lägern : l’Argile à Opalinus y est très dense. Au-dessus de l'Argile à Opalinus, le forage a traversé un récif de corail, dense lui aussi.

L'Argile à Opalinus de Bülach se trouve à une plus grande profondeur que dans les autres régions, à savoir environ 900 mètres sous la surface du sol. L’apport du forage de Bülach est ici aussi positif : « Nous avions tout d'abord supposé qu’à cette profondeur, la construction d'un dépôt avec de nombreux tunnels serait une entreprise ardue. Les investigations ont maintenant montré qu’un dépôt géologique profond pouvait être réalisé à cette profondeur, et par conséquent dans cette région », indique Tim Vietor. Pour le Nord des Lägern, le puzzle est encore incomplet. Deux autres forages sont prévus dans la commune de Stadel au début de l’année prochaine.

Il reste à effectuer de nombreuses analyses en laboratoire et au moins deux forages. C’est probablement en 2022 que la Nagra annoncera le site pour lequel elle envisage de soumettre une demande d'autorisation générale pour un dépôt en couches géologiques profondes. Rappelons que la sélection des sites d’implantation est placée sous la direction de la Confédération.

Renseignements : Patrick Studer, responsable du service de presse Nagra, 076 579 36 50, medien@nagra.ch


En vertu de la loi suisse sur l’énergie nucléaire, les producteurs de déchets radioactifs sont responsables de l’évacuation sûre de ces derniers. C’est pourquoi les exploitants de centrales nucléaires et la Confédération ont fondé en 1972 la Nagra (société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs) dont le siège est à Wettingen (AG). La Nagra est le centre de compétences techniques de Suisse pour l’évacuation des déchets radioactifs dans des dépôts en couches géologiques profondes.

130 collaboratrices et collaborateurs travaillent quotidiennement à cette tâche importante, par sens des responsabilités envers la protection durable des hommes et de l’environnement. De vastes programmes de recherche réalisés dans deux laboratoires souterrains de Suisse et une coopération internationale intense garantissent les compétences.

Retour
Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant la navigation, vous y consentez. Cliquez ici pour en savoir davantage sur les aspects juridiques et la protection des données. En savoir plus sur la protection juridique et la protection des données ici
Accepter