Glossar

 

Communiqués de presse

Retour

30.04.2020

La Nagra commence le forage au Bözberg

La Nagra vient de commencer les travaux de forage au Bözberg également. Un deuxième forage dans cette région sera vraisemblablement entamé en été.

Les informations qui en seront tirées doivent compléter les connaissances du sous-sol afin de permettre la sélection du site le plus sûr en Suisse pour l’aménagement d’un dépôt en couches géologiques profondes. 

La Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) a commencé le forage sur le site de Bözberg-1. Il s’agit du quatrième de toute une série de forages dans les domaines d’implantation potentiels, à savoir Jura-est, Nord des Lägern et Zurich nord-est. Ces travaux ont pour but de compléter la vue d’ensemble géologique des régions pressenties. C’est sur cette base scientifique que l’endroit le plus sûr pour l’aménagement d’un tel dépôt sera ensuite déterminé. Notons que la procédure de sélection est placée sous la direction de la Confédération.

À l’aide de ces examens, la Nagra veut réunir des connaissances notamment sur l’épaisseur de la roche d’accueil, l’Argile à Opalinus, son étanchéité et sa composition. Un deuxième forage en profondeur est prévu dans la région Jura-est, sur le site de Bözberg-2. La construction de la place de forage a commencé début avril. Les travaux à proprement parler devraient être entamés en été.

Un forage en profondeur se déroule sur un période de six à neuf mois. Pour des raisons techniques, il doit avoir lieu 24 heures sur 24. La Nagra a mis en place une hotline afin que les riverains et d’autres personnes intéressées puissent poser des questions et faire part de leurs préoccupations. Les appels sont gratuits et la ligne est en service 24/7 (0800 437 333).

La Nagra attache une grande importance au dialogue avec la population locale. C’est pourquoi elle prévoit un pavillon pour les visiteurs sur chaque site de forage ainsi que des visites guidées et des journées portes ouvertes. Actuellement, ces plateformes de dialogue ne sont hélas pas disponibles en raison de la crise du coronavirus ; les pavillons pour les visiteurs et les terrasses panoramiques restent donc fermés. Jusqu’à la fin de la situation extraordinaire, la Nagra informe le public par le biais des médias et de son site Web ; en outre, des questions peuvent être posées par courriel ou en utilisant le numéro d’appel gratuit (info@nagra.ch ou 0800 437 333).

La Nagra a déposé un total de 23 demandes pour des forages en profondeur dans les trois domaines d’implantation (Jura-est, Nord des Lägern et Zurich nord-est). Elle en a cependant annulé deux dans l’intervalle. À ce jour, il y a 17 autorisations définitives. Le nombre exact de forages qui sera nécessaire pour compléter les renseignements sur la géologie des lieux découlera des résultats obtenus. Il convient de préciser qu’il n’est pas prévu de réaliser la totalité de ces forages.

Renseignements : Patrick Studer, responsable du service de presse Nagra, 076 579 36 50 medien@nagra.ch 


En vertu de la loi suisse sur l’énergie nucléaire, les producteurs de déchets radioactifs sont responsables de l’évacuation sûre de ces derniers. C’est pourquoi les exploitants de centrales nucléaires et la Confédération ont fondé en 1972 la Nagra (société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs) dont le siège est à Wettingen (AG). La Nagra est le centre de compétences techniques de Suisse pour l’évacuation des déchets radioactifs dans des dépôts en couches géologiques profondes.

130 collaboratrices et collaborateurs travaillent quotidiennement à cette tâche importante, par sens des responsabilités envers la protection durable des hommes et de l’environnement. De vastes programmes de recherche réalisés dans deux laboratoires souterrains de Suisse et une coopération internationale intense garantissent les compétences.

Retour
Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant la navigation, vous y consentez. Cliquez ici pour en savoir davantage sur les aspects juridiques et la protection des données. En savoir plus sur la protection juridique et la protection des données ici
Accepter