Glossar

 

Actualité

Retour

22.11.2018

«Nous sommes bien préparés pour la troisième étape»

Aujourd’hui, Berne a informé le public de la décision du Conseil fédéral concernant la deuxième étape de la procédure de plan sectoriel «Dépôt en couches géologiques profondes».

La Nagra est chargée, dans le cadre de la troisième étape, de procéder aux investigations finales pour trois domaines d'implantation potentiels, Jura-est, Nord des Lägern et Zurich nord-est.

«Nous saluons cette décision et sommes bien préparés pour cette troisième étape», indique Thomas Ernst, président de la direction de la Nagra. Et de préciser «nous commençons les forages profonds dès le mois de janvier; les données obtenues nous permettront de compléter les connaissances géologiques dans ces trois domaines d'implementation». L'accent des travaux sera placé notamment sur l'épaisseur de la roche qui accueillera le dépôt profond (Argile à Opalinus), la perméabilité de celle-ci et sa composition.

La Nagra a d'ailleurs déjà procédé à des mesures sismiques 3D en vue de la troisième étape du plan sectoriel. Ces mesures – que l'on pourrait comparer à l'imagerie par ultrason – montrent la stratification du sous-sol dans ces régions. En outre, la Nagra réalise des forages dits quaternaires depuis le mois de mars de cette année. À la différence des forages profonds (qui vont jusqu'à un à deux kilomètres de profondeur), ces derniers ne pénètrent la croûte terrestre que sur quelques dizaines ou centaines de mètres. Les forages quaternaires aident à mieux comprendre comment les glaciers ont modelé notre paysage par le passé et continueront à le faire à l'avenir. Il est ainsi possible d'estimer à quelle profondeur doit se situer un dépôt afin d'être à l'abri de l'érosion glaciaire.

«Si nous complétons les connaissances géologiques et la sûreté, nous pourrons dire, d'ici trois à quatre ans, quels sites se prêtent le mieux, à notre avis, pour la construction des dépôts en profondeur», déclare Thomas Ernst. Ensuite, la Nagra élaborera la demande d'autorisation générale, qu'elle déposera vraisemblablement en 2024.


Procédure de plan sectoriel «Dépôt en couches géologiques profondes»

Lors de grands projets d'infrastructure, à l'instar des dépôts en couches géologiques profondes, il faut tenir compte des intérêts de toutes les parties concernées. En Suisse, la sélection des sites se fait selon le plan sectoriel «Dépôts en couches géologiques profondes». Cette procédure en trois étapes a commencé en 2008. L'Office fédéral de l'énergie en assure la direction. Au cours de la première étape, la Nagra est partie de l'ensemble du territoire suisse et a identifié six domaines d'implantation possibles. Au cours de la deuxième étape, qui est maintenant achevée, ce nombre a été ramené à trois. Dans le cadre de la troisième et dernière étape, les meilleurs sites seront déterminés en partant des trois domaines retenus, soit pour deux dépôts séparés, l'un pour les déchets de faible et de moyenne activité et l'autre pour les déchets de haute activité, soit pour un dépôt combiné. La Nagra déposera une demande d'autorisation générale en conséquence. Après l'examen par les services fédéraux compétents et une procédure de consultation, le Conseil fédéral, puis l'Assemblée fédérale, devront se prononcer sur l'octroi de l'autorisation générale. La décision, qui est attendue en 2030 environ, sera soumise au référendum facultatif. Le dépôt pour les déchets de faible et de moyenne activité devrait entrer en exploitation en 2050, celui pour les déchets de haute activité en 2060.

Recherche de sites selon le plan sectoriel «Dépôts en couches géologiques profondes»

Retour
Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant la navigation, vous y consentez. Cliquez ici pour en savoir davantage sur les aspects juridiques et la protection des données. En savoir plus sur la protection juridique et la protection des données ici
Accepter