Glossar

 

Actualité

Retour

28.11.2019

«Les résultats correspondent aux attentes»

Après avoir achevé le forage en profondeur de Bülach (domaine d’implantation Nord des Lägern), la Nagra a présenté jeudi ces premières conclusions. Les résultats obtenus correspondent aux attentes.

«La recherche d’un site pour le dépôt en profondeur est une tâche d’envergure nationale, un projet qui concerne la société dans son ensemble. Nous tenons dès lors à informer régulièrement le public sur les résultats obtenus», a déclaré le porte-parole de la Nagra, Patrick Studer, aux journalistes présents dans le pavillon des visiteurs sur le site de Bülach. Et de préciser que la Nagra préfère communiquer dès maintenant les premiers résultats, sans attendre d’avoir fait la lumière sur tous les détails.

Philip Senn, géologue et coordinateur de programme de la Nagra, a tiré une première conclusion positive: «Les travaux de forage ont progressé à un bon rythme. En sept mois environ, nous sommes parvenus à une profondeur de 1370 mètres et avons pu prélever de bons échantillons de roche». Ces échantillons ont été transmis pour examen à différents laboratoires. Les premiers résultats sont déjà disponibles et confirment les données existantes. «Il semble bien que, près de Bülach, la couche d’Argile à Opalinus – la roche dans laquelle doit être construit le dépôt – atteigne une épaisseur de plus de 100 mètres», a précisé Philip Senn. La composition de l’Argile à Opalinus et ses propriétés au regard de la circulation d’eau sont comparables à celles d’échantillons prélevés lors de forages antérieurs dans le nord de la Suisse. Le géologue s’est dit globalement satisfait de ce premier forage en profondeur. «Les résultats confirment que la région du Nord des Lägern se prête à l’implantation d’un dépôt en profondeur. Grâce à un second forage, cette fois à Eglisau, les résultats obtenus à Bülach vont pouvoir être vérifiés et complétés».

Après la présentation des premiers résultats scientifiques, les rapports entretenus avec la région ont été abordés. La Nagra estime que la collaboration avec la commune, les riverains et la population de la région s’est bien passée pendant ce forage. L’intérêt de la population pour les travaux a même été plus grand que prévu: «Quelque 2000 personnes ont profité des visites guidées pour voir comment se déroulait le forage», a commenté Philip Senn. Depuis le début des forages, la Nagra a mis en place une hotline accessible 24 heures sur 24. «Nous avons eu des dizaines d’appels. Presque tous concernaient la possibilité de visiter le site. Il y a eu une seule réclamation: un moteur défectueux qui causait des nuisances sonores. Le moteur a été immédiatement remplacé et le problème a ainsi été résolu.»

Par le biais de ces forages en profondeur, la Nagra veut déterminer lequel des trois domaines pressentis, Jura-est, Nord des Lägern ou Zurich nord-est, est le mieux approprié pour la construction d’un dépôt profond. La procédure de sélection est placée sous la direction de la Confédération. Pour l’heure, il n’est pas encore possible de dire quelle région est la mieux adaptée. «Nous devons d’abord faire des forages dans les trois domaines. Ensuite seulement, nous pourrons comparer les régions», a souligné Markus Fritschi, membre de la Direction de la Nagra. Le premier forage de Zurich nord-est a commencé en août. Dans le domaine Jura-est, les travaux débuteront en 2020. L’équipement de forage de Bülach sera utilisé à Marthalen (Zurich nord-est) à partir du début de l’année prochaine.

La Nagra a déposé un total de 23 demandes pour des forages en profondeur dans les trois domaines d’implantation (Jura-est, Nord des Lägern et Zurich nord-est). A ce jour, douze autorisations définitives ont été accordées. En fonction des résultats obtenus, on déterminera combien de forages seront nécessaires pour compléter les connaissances sur la géologie du sous-sol. Précisons qu’il n’est pas prévu de réaliser la totalité des 23 forages.

«Sur la base de toutes les données réunies, nous devrions être en mesure de décider, en 2022, pour quelle région nous préparerons une demande d’autorisation générale, autrement dit quelle région est la plus appropriée», a conclu Markus Fritschi.

La Nagra a mis en place une hotline afin que les riverains et d’autres personnes intéressées puissent poser des questions et faire part de leurs préoccupations. Les appels sont gratuits et la ligne est en service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (0800 437 333). Près de chaque site de forage, il y a un pavillon pour les visiteurs et des journées de visite publiques sont organisées.
Retour
Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant la navigation, vous y consentez. Cliquez ici pour en savoir davantage sur les aspects juridiques et la protection des données. En savoir plus sur la protection juridique et la protection des données ici
Accepter