Glossar

 

Actualité

Retour

18.04.2016

La Nagra élargit sa Direction

Trois nouveaux membres ont été élus à la Direction dans le cadre du développement de l’organisation en vue de la troisième et dernière étape de la procédure de sélection de sites d’implantation.

Ainsi qu’elle l’avait annoncé en décembre, la Nagra élargit sa Direction en prévision des exigences de l’étape 3 du plan sectoriel : le nombre de membres passe de trois à six. «Nous répartissons sur plus d’épaules les responsabilités liées à cette tâche importante au plan national», explique Thomas Ernst , président de la Direction.

Markus Fritschi, suppléant du président, reste membre de la Direction. Piet Zuidema conserve son mandat de chef de projet global pour l’étape 2. Il fera partie de la Direction jusqu’à la fin de l’étape 2, puis il assumera une fonction de conseiller de la Nagra jusqu’à sa retraite. Reto Beutler, qui travaille à la Nagra depuis 2012, a été promu au poste de chef Finances, controlling et personnel au mois de janvier déjà.

Les trois postes de chefs à pourvoir –Sécurité, géologie et matériaux radioactifs, Projets et construction des dépôts en couches géologiques profondes, Projet global Plan sectoriel et autorisation générale – ont été mis au concours. Des candidats qualifiés ont été recrutés.

Tim Vietor (49 ans) prendra la direction du secteur Sécurité, géologie et matériaux radioactifs le 1er juillet prochain. Il travaille à la Nagra depuis dix ans. Dr en géologie, il est responsable depuis cinq ans des travaux sur le terrain ainsi que de la planification et de la mise en œuvre des travaux exploratoires, dont les campagnes sismiques, les forages profonds et d’importants essais dans les laboratoires souterrains. Il est bien établi dans la recherche, nationale et internationale, dans le domaine des dépôts profonds.

Le secteur Projets et construction des dépôts en couches géologiques profondes sera entre les mains de Patrick Senn (46 ans) à partir du 1er octobre de cette année. Patrick Senn a suivi des études d’ingénieur en génie civil à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Il jouit d’une vaste expérience dans le domaine de la construction de tunnels et des travaux souterrains. Il a notamment participé à la direction de projet pour le tunnel Büttenberg sur la route nationale A5 et il a été directeur général du projet de nouvelle gare RBS à Berne. Il a également une expérience pratique, ayant participé à la construction du tunnel Murgenthal et Zimmerberg dans le cadre de Rail 2000.

Maurus Alig (41 ans) prendra la fonction de chef de projet global Plan sectoriel et autorisation générale et fera à ce titre partie de la Direction à partir du 1er juillet. Après des études en sciences de la terre à l’Université de Berne, il a occupé différents postes, en Suisse et à l’étranger, dans le domaine de l’analyse des risques et de l’assainissement des sites contaminés. Par la suite, il a été responsable d’une installation de retraitement ainsi que de la réalisation de nouveaux projets de décharge, de la recherche d’un site approprié jusqu’aux autorisations de construction et d’exploitation.

Retour
Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant la navigation, vous y consentez. Cliquez ici pour en savoir davantage sur les aspects juridiques et la protection des données. En savoir plus sur la protection juridique et la protection des données ici
Accepter