Glossar

 

Actualité

Retour

11.10.2019

Etat actuel du forage en profondeur à Bülach

La Nagra fore en profondeur au lieu-dit «Herrenwis» à Bülach depuis avril 2019. Il est temps de faire le point de la situation et de voir ce qui a été accompli jusqu’ici.

Les déchets radioactifs seront un jour stockés des dépôts en couches géologiques profondes. La recherche d’un site pour l’aménagement d’un tel dépôt en Suisse est dirigée par la Confédération. La Nagra procède à des forages en profondeur dans les trois domaines d’implantation pressentis. Il s'agit en l’occurrence de compléter les connaissances géologiques du sous-sol. Les examens portent notamment sur l’épaisseur, la composition exacte et la perméabilité de la roche d’accueil, l’Argile à Opalinus, dans laquelle doit être construit le futur dépôt en profondeur. Le forage de Bülach a permis d’obtenir d’excellents échantillons pour déterminer les propriétés des roches.

Nous avons parlé avec plusieurs responsables de cette campagne de forages en profondeur.

Qu’avons-nous appris?

Michael Gysi est «Chef de projet Géologie de forage». A ce titre, il s’occupe des échantillons («carottes») obtenus grâce au forage.

Nous avons réuni des informations sur l’épaisseur, la perméabilité et la composition de l’Argile à Opalinus. Nous avons déjà traversé la couche d’Argile à Opalinus et nous trouvons maintenant à une profondeur de plus de 1100 mètres, dans des roches vieilles de 234 millions d’années. Des analyses supplémentaires vont permettre de préciser l’épaisseur exacte de la couche d’argile, qui, d’après les premiers résultats, serait toutefois nettement supérieure à 100 mètres; elle se trouve à une profondeur située entre 850 et 1000 mètres environ.

En dépit de conditions techniques difficiles, nous avons réussi à extraire d’excellents échantillons de roche. Les carottes nous permettent d’examiner les strates de façon approfondie en laboratoire et de mieux les comprendre. Nous avons également pu procéder à différentes mesures dans le trou de forage et disposons maintenant de nombreuses données. Ces dernières vont être analysées en détail au cours des prochains mois. Nous pourrons ainsi comprendre encore mieux la configuration géologique de la région du Nord des Lägern.

L’évaluation des résultats de la campagne sismique 3D réalisée au préalable nous a indiqué que la couche située au-dessus de l’Argile à Opalinus était constituée d’une autre roche. Le forage en profondeur a révélé qu’il s’agit en fait d’un récif corallien pétrifié. L’idée que la région était couverte de coraux il y a 160 millions d’années est très intéressante. Quant à savoir si ce récif pétrifié aura des conséquences pour la suite de la sélection des sites, ceci fait actuellement l’objet d’une analyse.

Quels ont été les défis du forage sur le plan technique?

Matthias Ammen est le responsable de la sécurité sur les sites de forage et «Drilling Operation Manager».

Tout d’abord, je suis heureux que nous ayons pu forer sans incidents notables plus de 1100 mètres sur les 1350 mètres prévus. Dans un premier temps, nous avons dû coordonner les travaux de plus de 50 sous-contractants intervenant sur le site de forage. Il faut préciser qu’un forage en profondeur est une opération complexe en raison de la géologie et peut réserver des surprises. Lors des forages, nous devons prendre des précautions afin que le trou reste ouvert pour différents examens. Il faut en particulier faire en sorte que les parois ne s’effritent pas. A Bülach, nous avons rencontré des problèmes à cet égard dans la partie inférieure de l’Argile à Opalinus. Nous en avons tiré des leçons que nous appliquerons lors des prochains forages. Ainsi, nous utiliserons différentes couronnes en fonction des roches et adapterons la composition du fluide de forage.

Qu’est-ce qui nous a surpris?

Lukas Oesch est «Chef de projet Participation régionale». Dans cette fonction, il coordonne les contacts entre la région d’implantation Nord des Lägern et la Nagra.

Plus de 2000 personnes ont déjà visité le site de forage à Bülach et beaucoup d’entre elles sont également passées au pavillon d’information. Ce grand intérêt suscité par les travaux nous a surpris. Nous avons eu l’occasion d’avoir des entretiens passionnants avec des visiteurs, de répondre à des questions, mais aussi d’apprendre ce qui préoccupe la population locale en rapport avec ces forages. Nous avons toujours été en étroit contact avec les représentants de la commune et des autorités ainsi qu’avec les riverains du site de forage. La collaboration avec les personnes concernées a été bonne. Ensemble, nous avons réussi à trouver des solutions satisfaisantes à leurs préoccupations.

Le vif intérêt manifesté par les médias, régionaux et nationaux, est également très réjouissant. L’émission «Schweiz aktuell» a même présenté un compte-rendu détaillé du processus qui va de l’extraction des carottes jusqu’à leur analyse.

Perspectives

Maurus Alig est «Responsable Grand Projet - Etape 3 du plan sectoriel Dépôts en couches géologiques profondes».

De nombreux visiteurs nous ont demandé si Bülach était le site le plus sûr d’après les résultats découlant du forage en profondeur. C’est une question à laquelle nous ne pouvons pas encore répondre. La signification des nouvelles connaissances ne peut être évaluée qu’en comparaison avec les autres domaines d’implantation.

Le forage de Bülach nous a fourni des informations précieuses. Nous allons continuer les forages sans préjuger de l’issue de la campagne et évaluer les données avec le plus grand soin. Nous restons convaincus que les forages en profondeur, combinés avec les informations issues de la campagne sismique 3D, nous permettrons d’apprécier les différences qui existent entre les trois domaines au regard de la sûreté d’un dépôt en couches géologiques profondes. Nous pourrons procéder à une évaluation fiable dans deux à trois ans.

Notre deuxième forage en profondeur, Trüllikon 1, se déroule bien. Nous atteindrons bientôt l’Argile à Opalinus. Les préparatifs pour les forages suivants sont déjà bien avancés. Des sites de forage sont actuellement aménagés dans les communes de Bözberg et de Marthalen. Nous continuerons à publier des informations sur les nouvelles connaissances acquises.

Retour
Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant la navigation, vous y consentez. Cliquez ici pour en savoir davantage sur les aspects juridiques et la protection des données. En savoir plus sur la protection juridique et la protection des données ici
Accepter