Glossar

 

Sismique

Les méthodes de mesures sismiques permettent de représenter le sous-sol géologique au moyen de vibrations artificielles.

Elles sont produites par des véhicules vibrateurs ou de petites charges explosives (placées dans des forages de quelques mètres de profondeur). Les ondes se propagent dans le sous-sol et sont réfléchies par les différentes couches rocheuses. A la surface, des capteurs spéciaux (géophones) enregistrent les ondes sismiques réfléchies.

Des scientifiques évaluent les données, représentent les couches géologiques dans des cartes et établissent des représentations en profil qui renseignent sur la position et la structure des couches rocheuses dans le sous-sol, notamment sur l’épaisseur et les zones de failles. Des méthodes sismiques modernes permettent aussi de recueillir des informations sur certaines caractéristiques rocheuses et même de visualiser de petites irrégularités structurelles.

Contrairement à la sismique 2D, la sismique 3D travaille non seulement le long de lignes de mesures isolées, mais aussi sur toute la surface.  Le balayage simultané des couches rocheuses jusqu’à de grandes profondeurs permet une représentation du sous-sol en trois dimensions.

Une campagne de mesures sismiques 3D est en cours depuis le 1er octobre 2015 dans le domaine d’implantation Jura est. Des mesures sismiques complémentaires ont été réalisées début 2016 dans la région Zurich nord-est.  Une campagne de mesures sismiques 3D est prévue dans le domaine d’implantation Nord des Lägern pour l’hiver 2016/17.

La Nagra a déjà réalisé par le passé plusieurs campagnes sismiques: 

1982 177 kilomètres de profils
1983/84 220 kilomètres de profils
1991/92 235 kilomètres de profils
1996/97 Sismique 3D dans une zone de 50 kilomètres carrés 
2011/12 305 kilomètres de profils
2015/16 Sismique 3D dans une région de 110 kilomètres carrés

 

Campagnes sismiques régionales dans les années 2011/2012. Les camions vibreurs génèrent des ondes acoustiques artificielles. Au premier plan, on voit un câble avec les géophones qui enregistrent le signal des ondes acoustiques. Photo: B. Müller