Glossar

 

Séismes

Un séisme est un tremblement de terre, une secousse de la croûte terrestre provoquée par des processus tectoniques à l’intérieur de la Terre.

En Suisse, le danger ou aléa sismique est modéré à moyen. Il est plus élevé en Valais, dans la région bâloise, en Suisse centrale, en Engadine et dans la vallée du Rhin saint-galloise. Ce n’est qu’au début du 20e siècle que l’on a su mesurer l’amplitude (la force) des séismes, à l’aide d’appareils spéciaux, les sismographes.

L’intensité d’un séisme est caractérisée par sa magnitude. Par exemple, un séisme d’une magnitude de 5 peut déplacer des meubles et causer de légers dégâts à des bâtiments. En Suisse, la probabilité d’occurrence d’un tel séisme est d’une fois tous les 10 ans. Un séisme d’une magnitude de 6 cause de lourds dégâts aux bâtiments et peut provoquer leur effondrement. Un tel séisme n’est attendu en Suisse qu’une fois par siècle.

Il est important de connaître la situation sismique d’une région pour l’évaluation de la sûreté à long terme d’un dépôt en couches géologiques profondes. L’interprétation des séismes permet de localiser des zones de failles actives, qu’on évite lors du choix d’un site de dépôt profond.

Des études effectués dans des zones sismiques du monde entier sur des puits, des galeries et des cavernes montrent que les dommages sont rares dans les ouvrages souterrains, et qu’ils décroissent rapidement avec la profondeur. C’est pourquoi des dépôts profonds placés à plusieurs centaines de mètres de profondeur et en dehors des zones de failles ne sont pas menacés, même par des séismes importants.

Le fait que les tremblements de terre ont des effets moindres en sous-sol qu’en surface est illustré par le tremblement de terre de la ville chinoise de Tang-Shan le 28 juillet 1976 (magnitude 7,8): les bâtiments situés en surface ont été totalement détruits, alors que seuls des dommages mineurs ont été constatés dans un ouvrage souterrain de la même région.

Destruction des bâtiments situés en surface par le tremblement de terre de Tang-Shan de 1976. Photo: USGS Earthquake Information Bulletin 305

 

Ouvrage souterrain n’ayant subi que des dégâts mineurs après le grand tremblement de terre de Tang-Shan. Photo : China Academy of Building Research (1986): «The mammoth Tangshan earthquake of 1976»

Aléa sismique en Suisse

Aléa sismique en Suisse sont représentés les séismes survenus entre 250 et 2003 après J.-C. avec une magnitude supérieure à 2,5. Les données sur les séismes jusqu’au début du 20e siècle sont tirées de chroniques historiques. Figure: Service sismologique suisse