Glossar

 

Roches

Les roches de la croûte terrestre, à savoir jusqu’à 30 à 60 kilomètres à l’intérieur de la terre, se trouvent prises dans un cycle continu.

En général, les mouvements sont si lents que nous ne les détectons pas.

Des montagnes naissent, qui sont ensuite érodées ; les produits d’érosion se déposent en roches sédimentaires. Toutes les roches peuvent être enfouies à grande profondeur ; là, elles sont transformées en roches métamorphiques ou fondues. La pâte en fusion (le magma) se solidifie en roche magmatique en remontant, en profondeur ou à la surface terrestre, et le cycle recommence.

Lorsque le magma de la croûte terrestre se refroidit, il se solidifie en roche dite de profondeur ou plutonique (p. ex. en granite).

Si la pâte en fusion arrive en surface par un volcan, elle se désigne comme une lave. Cette dernière se solidifie en roche volcanique (p. ex. en basalte). Le magma qui pénètre loin dans les fissures de la roche et s’y solidifie forme les roches filoniennes (p. ex. aplite, lamprophyre.

Des colonnes de basalte, se forment lorsque le refroidissement de la lave est ralenti, par exemple dans le cratère d’un volcan. Il n’y a pas de si belles colonnes en Suisse, chez nous tous les basaltes sont métamorphiques, c’est-à-dire qu’ils ont été transformés par la chaleur et la pression lors de leur enfouissement dans les profondeurs de la terre. Photo: Nagra

 

Exemples de roches magmatiques en Suisse

Granite - Roche profonde

Granite de Habkern (BE). Photo: EPFZ; collection de géologie-paléontologie

Occurrence Alpes, socle cristallin sous le Plateau suisse et le Jura
Genèse Lent refroidissement du magma en profondeur, générant de grands cristaux imbriqués les uns dans les autres
Minéraux principaux Feldspath, quartz, mica
Aspect Clair, tacheté, massif
Propriétés Granuleux, très dur. Souvent parcouru de fissures et filons
Utilisation Pierre de construction (sols et façades), pavés de route et de digues, tombes

 

Basalte - Roche volcanique

 

Basalte métamorphique d’Alp Flix (GR). Photo: EPFZ; collection de géologie-paléontologie

Occurrence Courant dans le monde, en Suisse sous forme métamorphique
Genèse Refroidissement rapide de lave à la surface terrestre, incomplètement cristallisé
Minéraux principaux Pyroxène, hornblende, olivine, feldspath
Aspect Gris foncé à noir, massif
Propriétés Arêtes acérées, cassant, résistant à l’altération
Utilisation Laine de verre, pavés

 

Aplite et lamprophyre - Roche filonienne

Filon d’aplite (clair) dans un gneiss (foncé), Bergell (Italie). Photo: EPFZ; collection de géologie-paléontologie

Occurrence Alpes, socle cristallin sous le Plateau suisse et le Jura
Genèse Magma se solidifiant dans des fissures de la roche
Minéraux principaux Aplite : clair, à grains fins; Lamprophyre :  feldspath, hornblende, pyroxène, mica sombre
Aspect Aplite : clair, à grains fins; Lamprophyre : foncé, à grains fins à moyens
Propriétés Dur, facile à travailler
Utilisation Peu utilisé en Suisse

Les roches sédimentaires sont produites par le dépôt et la consolidation progressive de matériaux.

Les roches détritiques telles que le conglomérat, le grès et l’argilite sont formées à partir de matériaux d’érosion des massifs montagneux. Les calcaires sont formés essentiellement de débris de coquillages et d’autres parties dures des animaux marins. Les roches sédimentaires telles que le gypse et le sel gemme sont produites par l’évaporation de l’eau de mer ou de lac. Les composantes sont meubles à l’origine, mais avec le temps elles sont consolidées en roches dures. Les roches sédimentaires sont souvent stratifiées.

De nouveaux sédiments sont formés. Les cours d’eau transportent les débris de roche de la montagne vers la plaine, où ils se déposent. Avec le temps, les dépôts meubles de gravier dans le lit d’une rivière se transforment en conglomérats durs. Photo: Nagra 

 

Exemples de roches sédimentaires en Suisse:

Poudingue (conglomérat)

Poudingue au Gottschalkenberg (ZG); en raison de son aspect, le poudingue est parfois dénommé «le béton du Bon Dieu». Photo: EPFZ, collection de géologie-paléontologie

Occurrence Surtout en bordure des Alpes
Genèse Dans les Alpes, les roches sont désagrégées par l’érosion; les cours d’eau transportent les débris dans l’avant-pays et les déposent dans le Bassin molassique
Composition Galets de différentes roches des Alpes (p. ex. granite, calcaire) cimentés et consolidés dans une matrice à grains fins
Propriétés Forme des crêtes et des terrasses dans le paysage

 

Grès

Grès micacé avec feuille de châtaignier (TG). Photo: EPFZ, collection de géologie-paléontologie

Occurrence Plateau suisse et Alpes
Genèse Dépôt dans des lits de cours d’eau et dans la mer
Composition Principalement grains de quartz et débris de roche, à ciment généralement calcaire
Aspect Gris, plus rarement rouge, vert ou jaune ; à grains fins
Propriétés Facile à travailler, souvent peu cohésif
Utilisation Pierre de construction, plaque de façade, revêtement de chemin, pierres taillées

 

Marne de la Molasse

Marne de la molasse à Eriz près de Thoune (BE). (Photo: EPFZ, collection de géologie-paléontologie)

Occurrence Plateau suisse et bordure des Alpes
Genèse En plaine alluviale et dans la mer
Composition Mélange très fin de calcite, d’argile et d’autres petits grains de minéraux et de roches
Aspect Multicolore, stratifié
Propriétés En général compact, tendre après altération à la surface terrestre
Utilisation Tuiles et briques

 

Argilite

Argile à Opalinus du Laboratoire souterrain du Mont Terri (JU). Photo: EPF Zurich

Occurrence Jura et parties nord de la Suisse et des Alpes
Genèse Dépôt en milieu marin
Composition Minéraux argileux, quartz, un peu de calcite
Aspect De différentes couleurs, souvent stratifié
Propriétés Tendre, compact; les minéraux argileux gonflent en présence d’eau
Utilisation Argile d’étanchéification pour décharges et digues; fabrication de tuiles et de ciment

 

Verrucano

Verrucano du Permien, forage de Riniken (AG), à environ 1013 m de profondeur. Photo: EPF Zurich

Occurrence Alpes, fossés dans le sous-sol profond du nord de la Suisse
Genèse Dépôt en milieu terrestre de débris d’érosion d’un ancien massif, cimentés et consolidés
Composition Débris anguleux dans une matrice sablo-argileuse
Aspect Brun-rouge avec cailloutis clairs
Propriétés Pas très résistant
Utilisation Autrefois comme pierre de construction (blocs erratiques)

 

Calcaire

Calcaire d’Öhrli à Öhrlisattel (AI). Photo: Urs Oberli, St-Gall

Occurrence Jura et Alpes
Genèse Dépôt des parties dures des organismes au fond de la mer
Composition Avant tout calcite
Aspect En général gris clair à gris-bleu, à grains fins
Propriétés Facile à travailler
Utilisation Pierre de construction (sols, murs), fabrication de ciment, crépi calcaire

 

Anhydrite et gypse

Anhydrite entre schiste argileux (en bas) et gypse (en haut), Tunnel du Simplon (VS). Photo: EPFZ, collection de géologie-paléontologie

Occurrence Jura tabulaire et plissé, Alpes
Genèse Précipitation par évaporation de l’eau de mer
Composition Gypse et anhydrite; le gypse contient de l’eau liée, l’anhydrite n’en contient pas
Aspect Blanc à gris foncé, à gros grains, rubané
Propriétés Tendre
Utilisation Dans le bâtiment comme plâtre, plâtres spéciaux, plaques de plâtre, fabrication de ciment et de béton poreux, modèles et moules en plâtre, fabrication de l’acide sulfurique

L’élévation de température et de pression dans le sous-sol provoque la transformation de toutes les roches en roches métamorphiques, en changeant leur structure et leur composition. 

De nouveaux minéraux peuvent apparaître, dont l’orientation montre une direction préférentielle conditionnée par la pression, perpendiculaire à la contrainte la plus élevée.

Structures métamorphiques de la roche au Laboratoire souterrain du Grimsel. Photo: Comet

 

Exemples de roches métamorphiques en Suisse

Gneiss

Gneiss, Alpes centrales. Photo: EPFZ; collection de géologie-paléontologie

Occurrence Alpes, socle cristallin sous le Plateau suisse et le Jura
Genèse Roche modifiée par élévation de pression et de température; générée par exemple à partir du granite
Minéraux principaux Feldspath, quartz, mica
Aspect Clair, moucheté, en lits massifs ou rubané par l’orientation des minéraux
Propriétés Résistant à l’altération, se débite en plaques; peut être fortement fissuré ou parcouru de filons
Utilisation Pierre de bordure, de mur, plaque de sol ou de façade, couverture de toits

 

Schiste 

Schiste à gerbes d’amphiboles, Val Tremola (TI). Photo: EPFZ; collection de minéralogie-pétrographie

Occurrence Alpes, socle cristallin sous le Plateau suisse et le Jura
Genèse Métamorphose de roches riches en argile
Minéraux principaux Avant tout micas, ainsi que divers autres minéraux
Aspect Brillant, sombre, en couches minces par l’orientation des minéraux
Propriétés Se débite en feuillets le long de surfaces lisses
Utilisation Plaque de sol ou de façade, couverture de toits

 

Marbre

Marbre, Alpes centrales. Photo: EPFZ; collection de minéralogie-pétrographie

Occurrence Alpes
Genèse Métamorphose de calcaire et de dolomie
Minéraux principaux Calcite (marbre calcaire), dolomite (marbre dolomitique)
Aspect Granuleux, clair, parfois rubané
Propriétés Se travaille facilement
Utilisation Plaque de sol ou de façade, carrelage, sculpture

 

Les roches sont engendrées au cours d’un lent cycle entre la surface et les profondeurs de la croûte terrestre