Glossar

 

Radiations

Les déchets radioactifs contiennent différentes sortes d’atomes radioactifs dans des proportions variables.

Leur composition étant connue, on peut calculer la décroissance radioactive de chaque type de déchet. Du fait de la désintégration radioactive, la nocivité des déchets diminue jusqu’à atteindre des valeurs correspondant à la radioactivité ambiante. Mais le temps nécessaire à ce processus varie fortement d’un type de déchet à l’autre.

Après environ 30 000 ans, les déchets de faible et de moyenne activité ont une radiotoxicité (toxicité due au rayonnement) comparable à celle du granite. Après environ 200 000 ans, la radiotoxicité du combustible d’uranium usé est comparable à celle du minerai d’uranium à l’état naturel.

Sur ces durées, les déchets radioactifs doivent être isolés de notre environnement. Il est reconnu partout dans le monde que le stockage dans des formations géologiques stables permet de garantir un confinement sûr tout au long des périodes nécessaires.

Le rayonnement émis par les déchets stockés est absorbé par les conteneurs, les matériaux de remblayage des galeries, les structures du dépôt et la roche environnante. Ces barrières de sûreté empêchent également que des substances radioactives ne s’échappent d’un dépôt géologique profond par dissolution dans l’eau et ne soient ainsi transportées jusqu’à la surface, où elles pourraient alors intégrer la chaîne alimentaire. Un dépôt en couches géologiques profondes doit ainsi être aménagé dans une roche aussi imperméable à l’eau que possible.

Un dépôt profond doit garantir la protection durable des humains et de l’environnement. Pour ce faire, les autorités ont défini des objectifs de protection. Aucune irradiation non autorisée (dose inférieure à 0,1 millisievert par année) ne doit provenir d’un dépôt profond scellé. La Nagra a pu montrer par des analyses de sûreté que les multiples barrières de sûreté prévues permettent de respecter ces objectifs de protection. Toutes les valeurs de dose calculées se sont avérées bien au-dessous de l’objectif de protection de 0,1 millisievert par an.

DECROISSANCE RADIOACTIVE

Graphique: Nagra