Glossar

 

Pied sud du Jura

La Nagra propose d’écarter le domaine d’implantation géologique du Pied sud du Jura (SO, AG) dans l’étape 3.

La région se situe à l’ouest d’Olten, à cheval sur la frontière entre les cantons de Soleure et d’Argovie.

Domaine d’implantation géologique du Pied sud du Jura pour le dépôt DFMA

Le domaine d’implantation est situé au pied sud du Jura, des deux côtés de l’Aare, à l’est d’Olten. Il fait partie géologiquement de la zone subjurassienne, marquée par la formation du Jura plissé et en partie sensiblement affectée par la tectonique. Il est délimité géologiquement par des zones de failles régionales (au nord-ouest, au sud-ouest et au sud), ainsi que par la profondeur de la roche d’accueil (au sud-est). Le périmètre de dépôt est de 12,6 kilomètres carrés après optimisation.

Domaine d’implantation géologique de Pied sud du Jura pour un possible dépôt géologique profond DFMA; périmètre de dépôt optimisé et aire d’implantation JS-1 pour les installations de surface.

Communes d’implantation des installations de surface

Canton de Soleure: Däniken, Dulliken, Eppenberg-Wöschnau, Erlinsbach, Gretzenbach, Lostorf, Niedergösgen, Obergösgen, Olten, Schönenwerd, Starrkirch-Wil, Stüsslingen, Trimbach, Winznau

Canton d'Aargovie: Aarau, Buchs, Gränichen, Hirschthal, Holziken, Kölliken, Muhen, Oberentfelden, Suhr, Unterentfelden 

Résultats de l’évaluation comparative de la sûreté dans l’étape 2

Le domaine d’implantation géologique du Pied sud du Jura n’offre, pour un dépôt DFMA, qu’une zone de confinement géologique (Argile à Opalinus et roches encaissantes) de faible épaisseur. Les roches encaissantes inférieures ne contribuent guère à l’effet de barrière. L’espace disponible à la profondeur préférentielle est plus restreint que dans les domaines d’implantation de Zurich nord-est et de Jura-est, car il faut tenir compte des espaces de réserve considérables rendus nécessaires par la plus forte influence tectonique exercée sur les roches. La Nagra propose d’écarter le domaine d’implantation géologique du Pied sud du Jura dans l’étape 3.

Suite de la procédure du plan sectoriel

Les propositions présentées par la Nagra sont examinées par les autorités avant de faire l’objet d’une consultation publique. A la fin de l’étape 2, vraisemblablement en 2018, le Conseil fédéral décidera des domaines d’implantation à retenir pour la suite de la procédure de sélection. Leur étude sera approfondie dans l’étape 3 par des analyses sismiques 3D et des forages. La sélection définitive de sites se fera dans l’étape 3, de même que l’introduction de la procédure d’autorisation générale requise conformément à la loi sur l’énergie nucléaire.

Installations de surface

Au cours de l’étape 2, l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a présenté en janvier 2012 les quatre propositions d’aire d’implantation des installations de surface, élaborées par la Nagra dans la région du Pied sud du Jura.

Sur la base de la recommandation du Groupe d’experts Installations de surface, la conférence régionale du Pied sud du Jura a rejeté toutes les propositions d’aire d’implantation.

Sur la base de la coopération dans le cadre de la participation régionale, la Nagra a qualifié l'aire d’implantation JS-1  d’aire possible pour l’emplacement  des installations de surface d’un dépôt géologique profond DFMA.

L’aire d’implantation des installations de surface se trouve sur le territoire de la commune de Däniken.

La décision du Conseil fédéral à la fin de l’étape 2 est attendue pour 2018. On connaîtra alors de manière définitive les domaines d’implantation retenus pour la suite de la procédure de sélection et qui feront l’objet d’un examen approfondi  dans l’étape 3. En collaboration avec les régions d’implantation restantes, on procédera, après la décision du Conseil fédéral, à la configuration ultérieure des installations de surface ainsi qu’à de possibles optimisations, qui seront intégrées dans une éventuelle demande d’autorisation générale.

Situation géographique de l’aire d’implantation JS-1 (installation de surface pour un dépôt profond pour DFMA).

 

Aire d’implantation JS-1 pour les installations de surface

Disposition possible des éléments de surface du dépôt profond pour DFMA.

 

Orthophoto de la vallée de l’Aar entre Dulliken et Däniken avec l’aire d’implantation JS-1. L’aire d’implantation se trouve au sud-ouest de Däniken (canton de Soleure, en haut à droite sur la figure).

 

Insertion possible des installations de surface dans l’environnement (photomontage réaliste).

L’Argile à Opalinus, roche d’accueil dans le domaine d’implantation du Pied sud du Jura, est qualifiée pour le stockage de déchets de faible et de moyenne activité.

Dans le domaine d’implantation du Pied sud du Jura, deux roches d’accueil potentielles pour un dépôt DFMA ont été identifiées dans l’étape 1, l’Argile à Opalinus et les Couches d’Effingen. La Nagra les a comparées au niveau de leur sûreté respective, dans l’étape 2. Ces deux roches d’accueil ont dans l’ensemble un bon effet de barrière, mais les Couches d’Effingen révèlent des désavantages manifestes par rapport à l’Argile à Opalinus. L’Argile à Opalinus est ainsi qualifiée de roche d’accueil prioritaire pour le dépôt DFMA dans le domaine d’implantation du Pied sud du Jura.

L’Argile à Opalinus date d’environ 175 millions d’années. Dans ce domaine d’implantation, la couche de l’Argile à Opalinus présente une épaisseur d’environ 90 mètres et assume l’essentiel de la fonction de barrière de l’ensemble du système. Des incertitudes subsistent à propos des roches encaissantes supérieures (formation de Passwang et couches Acuminata inférieures) et  l’évaluation en a tenu compte. Elles n’influencent toutefois pas le choix des domaines d’implantation. Les roches encaissantes inférieures présentent des couches de perméabilité partiellement accrue ; elles ne contribuent guère à l’effet de barrière de l’ensemble du système.   L’espace disponible est plus restreint que dans les domaines d’implantation de Zurich nord-est et de Jura-est, car il faut tenir compte des espaces de réserve considérables rendus nécessaires par la plus forte influence tectonique exercée sur les roches.  

Le périmètre d'un dépôt géologique profond DFMA dans le domaine du Pied sud du Jura couvre, après optimisation, une surface de 12,6 kilomètres carrés (représentation simplifiée d’après le NTB 14-01).

 

Profil géologique à travers le domaine d’implantation du Pied sud du Jura, de l’ouest à l’est. La flèche grise indique L’Argile à Opalinus.

 

Profil géologique récapitulant les différentes couches rocheuses présentes dans le domaine d’implantation du Pied sud du Jura.

 

Pour des questions concernant la région

L'office fédéral de l’énergie (OFEN) est responsable de la procédure du plan sectoriel.

WWW.BFE.ADMIN.CH/déchetsradioactivE

 

L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (l'IFSN) est l’autorité de surveillance pour toutes les questions concernant la sûreté.

WWW.ENSI.CH

2016 (22 mars)

L’OFEN publie l'évaluation de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) sur les enquêtes préliminaires à l'étude de l’impact sur l'environnement (EIE) pour les domaines d'implantation Jura-est et Zurich nord-est.

2015 (30 jan.)

L’OFEN annonce les propositions de la Nagra: les domaines d’implantation géologiques Zurich nord-est et Jura-est feront l’objet d’études approfondies à l’étape 3. Ils conviennent à la construction de dépôts géologiques profonds DFMA et DHA ou à celle d’un dépôt combiné. Les autres domaines doivent être écartés de la suite de la procédure. L’examen détaillé (évaluations comparatives de la sûreté, enquêtes préliminaires à l'étude de l’impact sur l'environnement ...) par l’autorité de surveillance, une consultation publique et, vraisemblablement en 2018, la décision du Conseil fédéral relative à l’étape 2 suivront ultérieurement.
2014 (24 mai) Lors de l’assemblée de la Conférence régionale du Nord des  Lägern, la Nagra présente les études de planification relatives aux aires d’implantation NL-2 et NL-6 désignées pour accueillir les installations de surface.
2014 (15 mai) Lors de l’assemblée de la Conférence régionale de Zurich nord-est, la Nagra présente les études de planification relatives à l’aire d’implantation ZNO-6b désignée pour accueillir les installations de surface.
2013 (4 déc.) Lors de l’assemblée de la Conférence régionale de Südranden, la Nagra présente les études de planification relatives à l’aire d’implantation SR-4 désignée pour accueillir les installations de surface.
2013 (sept.) Lors de l’assemblée de la Conférence régionale « Plattform Jura-Südfuss » du 26 septembre, la Nagra présente les études de planification relatives à l’aire d’implantation JS-1. Pour les domaines d’implantation de Jura-est et Wellenberg aussi, présentation en septembre des études de planification concernant l’emplacement des installations de surface d’un dépôt géologique profond. Les études de planification relatives aux trois autres domaines d’implantation suivent dans les prochains mois. 
2012 (20 jan.) A l’occasion d’une conférence de presse de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), la Nagra propose des aires d’implantation possibles pour les installations de surface. Ces propositions servent de base aux discussions dans le cadre de la participation régionale.
2011 (30 nov.)  Le Conseil fédéral décide d’inscrire définitivement le domaine d'implantation de Zurich nord-est dans le plan sectoriel. Il clôt simultanément l’étape I de la procédure et lance l’étape II.
2010 (1 sept.) Début de l'audition de l'étape 1 de la procédure de sélection pour les dépôts en couches géologiques profondes. 
2010 (26 fév.)  Après les avoir vérifiés, l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) approuve les domaines d'implantation proposés du point de vue de leur sûreté et de leur faisabilité technique. 
2009 (10 déc.)  Communication des périmètres de planification provisoires par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). 
2008 (17 déc.) Aarau. L'OFEN, en collaboration avec l'IFSN et la Nagra, tient une séance d'information sur les domaines d'implantation proposés pour les dépôts en couches géologiques profondes.
2008 (4 déc.) Niedergösgen. L'OFEN, en collaboration avec l'ISFN et la Nagra, tient une séance d'information sur les domaines d'implantation proposés pour les dépôts en couches géologiques profondes.
2008 (6 nov.) Communication, par l’OFEN, des domaines d’implantation proposés pour les dépôts en couches géologiques profondes.
2008 (2 avril) Le Conseil fédéral adopte la «Conception générale» du plan sectoriel «Dépôts en couches géologiques profondes».
1993 Clôture de l'évaluation des sites pour les déchets de faible et de moyenne activité; évaluation comparée des résultats des quatre sites, proposition du site de Wellenberg.
1991 - 1992 Campagnes sismiques régionales entre l'Aar et le Lac de Constance (sismique-2D).
1988 Reconnaissance par le Conseil fédéral de la faisabilité et de la démonstration de sûreté des dépôts finaux pour les déchets de faible et de moyenne activité.
1985 Présentation du Projet Garantie aux autorités fédérales (étude de faisabilité et démonstration de la sûreté des dépôts pour déchets radioactifs en Suisse).
1982 – 1984 Campagnes sismiques régionales entre Olten et Schaffhouse.