Glossar

 

Les dépôts profonds

La Loi fédérale sur l’énergie nucléaire stipule que les déchets radioactifs doivent être stockés dans des dépôts en couches géologiques profondes, afin de protéger durablement les humains et leur environnement.

Le modèle de gestion de ces déchets prévoit deux dépôts profonds: un dépôt pour les déchets de haute activité (DHA), et un autre pour les déchets de faible et de moyenne activité (DFMA).

Les dépôts seront implantés dans des couches rocheuses appropriées, à plusieurs centaines de mètres de profondeur. Selon le type de déchets à accueillir, ils seront constitués de galeries ou de cavernes de stockage, d’un dépôt pilote destiné à la surveillance d’une partie représentative des déchets, des installations souterraines pour recherches géologiques, de différentes infrastructures et d’un tunnel ou de puits d’accès. Durant les phases de construction et d’exploitation, des bâtiments seront en outre nécessaires en surface. Les déchets y seront acheminés puis conditionnés en vue du stockage final.

Dans le dépôt proprement dit, un système de barrières techniques en cascade vise à confiner les déchets et à garantir une protection de l’homme et de l’environnement. Parmi les barrières de sûreté, on compte par exemple un conditionnement (emballage) adéquat des déchets et le comblement des galeries.

Après une phase de surveillance, les dépôts et leurs accès seront remblayés et scellés. La fermeture se fera par étapes successives, suivies chaque fois d’une phase d’observation.

Dépôt en couches géologiques profondes

Vidéo: © Nagra