Glossar

 

Construction de tunnel

Les tunnels sont construits là où on en a besoin.

Pour les tunnels routiers par exemple, on ne peut pas choisir dans quelle roche on veut percer, ils faut traverser les roches qui sont « sur le tracé ». Lors de la construction d’un tunnel, des formations rocheuses et venues d’eau inattendues représentent souvent des défis élevés pour les ingénieurs et les mineurs. C’est pourquoi aujourd’hui encore la planification de la construction d’un tunnel ne peut se faire jusque dans tous les détails, malgré de grands progrès dans la reconnaissance des roches à traverser.

Dans la roche dure et compacte, on fore en général avec des tunneliers. Dans les roches tendres et les roches gorgées d’eau, qui sont plus délicates à forer, l’excavation se fait en général à l’explosif placé dans des forages au front. Les tunnels sont sécurisés en continu durant leur avancement, et par exemple habillés de béton projeté (gunite).

De petits tunneliers ont été utilisés

Au laboratoire souterrain du Grimsel, de petits tunneliers ont été utilisés. Le diamètre des tunnels mesure 2,3 ou 3,5 mètres. Photo: Comet